Les couilles sur la table – V. Tuaillon

Les couilles sur la table

Résumé

Les couilles sur la table, à la base, c’est un podcast animé par Victoire Tuaillon qui parle de masculinités. Dans chaque épisode, elle est accompagnée d’un ou plusieurs invités. Ils abordent ensemble différentes thématiques pour tenter de répondre à la question : ça veut dire quoi, être un homme en France, de nos jours ? Ce livre, à la fois synthèse et approfondissement du podcast, est un véritable outil d’éducation féministe, pour tous les publics.

Mon avis

Si vous avez encore dans votre entourage des personnes qui doutent des inégalités entre les hommes et les femmes (je n’espère pas pour vous !), qui ont tendance à dire que le féminisme est extrémiste ou ne sert à rien, mettez-leur ce livre entre les mains !

Les couilles sur la table se divise en 5 grandes parties. D’abord, on y parle de la construction de la masculinité, puis des privilèges des hommes, de l’exploitation des femmes, des violences perpétrées par les hommes et enfin, des solutions pour réduire (et à terme, faire disparaître) les inégalités hommes/femmes. Chaque partie se termine par un extrait du podcast le plus adapté au sujet traité.

Moi qui suis relativement éduquée et sensible à la cause féministe, j’ai appris plein de choses grâce à ce livre ! On découvre comment la masculinité n’est finalement pas unique et évolue au fil du temps. Elle est, évidemment, façonnée par la société et les hommes en sont à la fois les artisans et les victimes.

Victoire Tuaillon, à l’aide de ses recherches personnelles et des interventions de ses invités, tente d’expliquer d’où vient la domination masculine et comment elle se manifeste dans la vie de tous les jours. Harcèlement sexuel, charge mentale, manspreading, culture du viol… Tous ces phénomènes sont appuyés de faits et de statistiques, décortiqués, analysés.

Les couilles sur la table m’a demandé beaucoup de concentration car les sujets sont abordés en profondeur et peuvent parfois s’appuyer sur des disciplines avec lesquelles je ne suis pas forcément familière (philosophie, sociologie, histoire…). Mais, l’approche étant très pédagogique, on referme le livre en ayant fait le plein de connaissances nouvelles.

Après avoir dévoré l’ouvrage, je complète ma lecture en écoutant régulièrement les émissions du podcast éponyme de Binge Audio. Et je vous conseille d’en faire de même !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *